Gaëlle et Jean-Luc Kermarrec, nouveaux propriétaires du E. Leclerc de Landerneau

Le passage de relai est désormais officiel depuis le 1er octobre 2019 : Gaëlle et Jean-Luc Kermarrec succèdent à Christelle et Olivier Bordais à la tête du centre distributeur E.Leclerc de Landerneau et de Saint-Thonan. L’activité regroupe l’hypermarché, ses concepts (Centre auto, Espace culturel, service SAV, Parapharmacie, Espace Bien-être-SPA  Moa, Optique, Manège à bijoux, Agence de voyage, cafétéria ) mais aussi son Supermarché et Drive, Atelier auto et location de voitures de St-Thonan. Au total près de 350 salariés répartis sur l’ensemble des sites forment l’équipage de ce magasin qui fait partie des débuts de l’histoire du mouvement E. Leclerc né à Landerneau en 1949. Une reprise de flambeau qui s’est faite dans une grande sérénité reconnait Jean-Luc Kermarrec : « Gaëlle et moi avons été mis dans les meilleures conditions possibles par Christelle et Olivier Bordais, ainsi que Nathalie et Stéphane Perin (Adhérents E.Leclerc de Limoges). Une transmission réussie ! Depuis le mois de juillet, nous nous sommes attachés à rencontrer l’ensemble des équipes du magasin, pour nous faire connaître mais aussi apprendre d’eux et de leur histoire ».

Jean-Luc Kermarrec : Parcours d’un salarié E. Leclerc

Il faut dire que l’arrivée de Jean-Luc Kermarrec à Landerneau est un comme retour aux sources. Natif de Saint-Thégonnec où son père était artisan-boucher, il intègre la Scarmor, la coopérative E.Leclerc de Landerneau, comme acheteur, après avoir fait ses études à Lesneven puis en école de commerce à Paris. Un parcours de 11 années en Scarmor (le berceau des valeurs de l’enseigne), notamment aux côtés de Jean-Michel Bordais, alors Président de la Centrale bretonne, avec qui il participera à la création des marques régionales Lait de Bretagne, Amiral de Bretagne et Terreau de Bretagne. Il rejoint le magasin E.Leclerc de Plérin en 2004 puis départ pour le magasin E. Leclerc de Limoges en 2008 avec Gaëlle Kermarrec et leurs trois enfants. Objectif : prendre la direction du magasin, un hypermarché qui ressemble alors beaucoup à celui de Landerneau.
« Le mouvement E.Leclerc est  un modèle entrepreneurial unique au monde.  J’ai eu cette chance et cette persévérance nécessaire pour aller plus loin dans l’engagement aux valeurs de l’enseigne (la politique sociale, le travail collectif, le prix). Maintenant c’est l’occasion de mettre en application tout ce que j’ai appris et vu de mieux dans le mouvement E.Leclerc ».

Gaëlle Kermarrec : La naissance d’une nouvelle vocation

De son côté Gaëlle Kermarrec originaire de L'Hôpital-Camfrout et issue d'une famille d'instituteurs, affiche une belle carrière dans l’enseignement, dont plusieurs années en Bretagne comme professeure de mathématiques, au collège ou au lycée, de Brest à Saint-Brieuc en passant par Belle-Isle-en-Terre. « J’ai toujours aimé les maths et à 16 ans je savais déjà que j'enseignerai. C'était une véritable vocation. J'ai donc vécu l’aventure de Jean-Luc en Scarmor, puis dans le Limousin, parallèlement à mon métier d’enseignante. Il n'avait de cesse de vanter les mérites de l'enseigne, mais j'aimais mon métier ! C’est en  2017, que j’ai eu envie de connaître une évolution dans ma carrière. Ce n'était pas possible dans l'enseignement, alors j'ai décidé de tenter l'exprience E. Leclerc mais dans le supermarché de Limoges, la version Express de l'hypermarché ».

Et ce fut une révélation pour Gaëlle Kermarrec qui découvre l'ensemble des métiers qui composent la grande distribution, l'exigence des formations, mais aussi les relations humaines très riches avec les collaborateurs et les clients. « Je ne pensais pas que l’on pouvait être aussi utile, quel que soit le poste occupé ! », constate Gaëlle Kermarrec. La voilà conquise et prête à embrasser cette nouvelle vocation. Elle apprécie particulièrement le pacte social du mouvement E. Leclerc qui intègre tout à la fois, l’évolution des salariés et la proximité avec le consommateur. Elle sera particulièrement attachée à l’expérience client, à la certification mais aussi à stimuler l’intelligence collective pour mener à bien les projets et actions du magasin et de ses concepts.

Valoriser, moderniser et rester moins cher !

Gaëlle et Jean-Luc Kermarrec souhaitent se projeter dans le magasin de demain à l’écoute de ses clients et de ses équipes, tout en gardant le code ADN de l’entreprise.
« Il y a ici des savoir-faire remarquables : Les produits du Leck et ses 350 recettes de qualité, la cuisson du pain au feu de bois, le Zéro-Gâchis (qui permet de proposer aux clients des produits à dates courtes à plus bas prix), l’implication auprès des producteurs locaux comme « Les 3 p’tits Duroc », l’implication associative sur Landerneau et Saint-Thonan, comme le basket féminin, mais aussi l’approvisionnement de l'hypermarché en gaz naturel breton issu de méthanisation via REDEO (entreprise Produit en Bretagne). Sur ce sujet, nous avons en projet en 2020, de couvrir 100% de nos besoins sur une exploitation agricole de Ploudaniel.

Notre premier objectif est de valoriser l’offre car aujourd'hui si le panier moyen d'un client au Drive est de 45 articles, c'est près de 80 000 références qui sont présentées actuellement à l'hypermarché. Autant dire qu'il nous faut être prescipteur pour aider le client à s'y retrouver selon ses valeurs : signalétique, circuits courts, produits locaux, produits du Leck, Produit en Bretagne etc... et veiller à son renouvellement pour que l'offre reste au goût du jour des consommateurs ».

Un goût du jour tourné assurément vers des préoccupations sur l’origine et la qualité des produits, la réduction des emballages et la protection de l’environnement.  « C’est notre mission sociétale ! ». Autant de défis auxquels un hypermarché aujourd’hui doit pouvoir répondre pour conserver la confiance du client. Dont acte.

Avec son directeur Patrick Cassin et ses équipes, Jean-Luc Kermarrec souhaite également moderniser le magasin, notamment pour réduire la consommation en énergie (LED, Production de froid) en remplacant les meubles froids ouverts par des meubles hauts fermés  Mais bon sang ne saurait mentir, les priorités de la direction du E.Leclerc de Landerneau restent la satisfaction du client, la qualité de service et le professionnalisme sans oublier de rester le moins cher !

Transmission réussie et sereine entre Olivier Bordais (à droite) et Jean-Luc Kermarrec (à gauche), le nouvel adhérent E. Leclerc de Landerneau

 

Siège social : Scarmor LANDERNEAU
ZI de Bel Air - 29419 Landerneau
02 98 85 77 00