FAQ

Vrai ou faux

Les abattoirs Kermené sont soumis à un classement de conformité.

Réponse : VRAI

Pour hiérarchiser les abattoirs, la Direction Générale de l’Alimentation (DGAL) classe les établissements français en quatre catégories qui indiquent la conformité de l’abattoir avec la réglementation européenne. Les abattoirs en classe 1 sont conformes à la réglementation ; en classe 2 ont quelques points de non conformités ; en classe 3 et 4 sont considérés comme non conformes aux exigences sanitaires communautaires. Le centre d'abattage de Kermené, l'un des plus importants sites européens d'abattage, de découpe et de transformation de produits carnés, est un établissement classé en catégorie 1. Cette qualification signifie qu’il a été reconnu pour la qualité de ses installations et ses conditions d'hygiène. La Sécurité sanitaire dans les abattoirs : en savoir +

 

Kermené pratique l'égorgement rituel des animaux selon la méthode "halal".

Réponse : FAUX

L’abattage boeuf sur le site de Kermené est conventionnel. Il n’y est pratiqué aucun abattage rituel "halal" ou même "casher". L’établissement répond strictement à la réglementation qui rend obligatoire l’étourdissement des animaux destinés à la consommation humaine avant leur abattage.L'abattage rituel et la nouvelle règlementation : Questions au gouvernement, le 21 février 2012 à l’Assemblée nationale

 

Le prix des fournitures scolaires augmente irrémédiablement tous les ans.

Réponse : FAUX

Petite analyse des coûts de la rentrée des classes avec Jean-Marie de Bel Air, adhérent Leclerc à Plougastel, responsable des achats nationaux des fournitures pour la rentrée des classes.

L’association "Familles de France" annonce comme tous les ans une augmentation du coût des fournitures scolaires pour la rentrée, avec un résultat d’enquête qui pointe une hausse de 6,8 %. Pendant ce temps, le même sondage mené par la Confédération syndicale des familles donne un verdict nettement revu à la baisse, avec une hausse de 3,1 %. Un résultat au diapason avec les estimations des médias qui évoquent en moyenne + 3 % sur la facture finale par rapport à 2010. A l’inverse, Olivier Dauvers, le journaliste spécialiste de la grande distribution, fait l’écho d’un constat qui a du mal à se faire entendre : Non seulement la hausse des fournitures scolaires est exagérée, mais le prix de la papeterie en 2011 serait stable et même nettement en baisse sur les Essentiels !

 

La viande de porc vendue dans les Leclerc n'est pas toujours française.

Réponse : FAUX

La Scarmor, coopérative régionale des Centres Leclerc bretons, comme les autres centrales d'achats du mouvement, achètent exclusivement la viande porcine aux producteurs français et bretons. Vous ne trouverez donc pas de porc importé de l'étranger dans les rayons boucherie. Il est par contre plus difficile d'être catégorique sur les produits manufacturés. 

C'est le cas pour la viande de porc utilisée dans les produits des marques internationales que Leclerc distribue, qui n'est pas garantie d'origine française. Un courrier officiel du groupement Leclerc a été envoyé par exemple aux dirigeants d'Herta France - groupe Nestlé pour leur demander de s'approvisionner en viande porcine auprès de producteurs exclusivement français... Mais notre seule voix portera t-elle ? En attendant, tous les produits fabriqués à KERMENE, filiale de Leclerc, sont garantis 100% porc breton et la mention VPF (Viande de Porc français) ou Cochon de Bretagne sur un produit, restent les meilleures garanties.

 

Siège social : Scarmor LANDERNEAU
ZI de Bel Air - 29419 Landerneau
02 98 85 77 00